Idée reçue : les shampoings et les gels douche de supermarché sont-ils néfastes ?

Voici une idée reçue très répandue ! Les shampoings et les gels douche de supermarché seraient néfastes, voire toxiques. Les associations de consommateurs, les blogueurs ainsi que les reportages télévisés propagent énormément cette idée. Il s’agit d’une idée fausse. Les shampoings et les gels douche de supermarché ne sont pas néfastes pour la santé humaine au sens où nous l’entendons. Ils ne sont pas cancérigènes, ils ne vont pas vous tuer ou perturber vos hormones à moins d’en utiliser des quantités industrielles (vous ne les obtiendrez même pas en vous douchant avec Le Petit Marseillais toute votre vie). Nous n’avons jamais eu accès à autant de produits d’hygiène à un prix aussi démocratique.

Pourtant, au lieu de nous réjouir d’un accès aussi facile aux produits d’hygiène (ce qui, associé à l’utilisation de l’eau courante, a contribué à une diminution drastrique de la mortalité humaine et infantile), nous n’avons jamais été aussi anxieux à l’idée d’utiliser de simples savons… Il n’y a absolument aucune preuve de la nocivité des produits d’hygiène et des cosmétiques en vente, du moins en France. Ces produits subissent des contrôles intensifs et des réévaluations perpétuelles. N’oubliez pas qu’au moindre risque, le produit subit un rappel voire est retiré de la vente immédiatement. Vous n’imaginez pas le nombre de critères imposés aux marques avant l’autorisation de vente des produits. En effet, dans le passé, de nombreux cosmétiques étaient extrêmement dangereux. Il y avait par exemple des cosmétiques au radium ! C’est pour cette raison que ce secteur est devenu l’un des plus contrôlés. Comparez cela aux avions. Avez-vous peur de prendre l’avion en 2024, par peur d’un accident, alors qu’il s’agit d’un moyen de transport extrêmement sûr, et que le risque de mourir d’un accident d’avion est extrêmement faible aujourd’hui, même si les risques étaient autrefois plus élevés ? Peut-être avez-vous cette peur ! Toutefois, si l’on s’en tient aux fait, cette peur est assez irrationnelle, surtout si vous utilisez la voiture au quotidien…

Ainsi, nous pourrions considérer que la peur des produits cosmétiques et des produits d’hygiène est une peur irrationnelle, montée en épingle par quelques opportunistes, car elle vaut de l’or. Rien de plus facile en effet que de vendre : des soins alternatifs ou des abonnements très chers quand on s’adresse à un public anxieux. De la même manière que pour l’avion, vous devriez plus lutter contre la pollution engendrée par les voitures si vous craignez pour votre santé et celle de vos enfants. Pour ma part, je constate en même temps une démolition de la vie piétonne avec une augmentation drastique de la voiture (pour des déplacements parfois minimes), et en même temps une augmentation de l’anxiété liée aux gels douches… Ne voyez-vous pas une énorme contradiction et hypocrisie de la part de ceux qui vous font la morale ?

Toutes ces accusations de toxicité sont liées à des interprétations bâclées des données scientifiques, voire à des données inventées de toute pièce. Ce que l’on sait, en revanche, c’est que certains produits peuvent causer des dermatites de contact ou aggraver une maladie de peau préexistante comme l’eczéma. C’est pour cette raison notamment que je ne trouve généralement pas mon bonheur dans les gens douches de supermarché, qui ne sont pas conçus pour des problématiques spécifiques, et dont la composition est établie afin de satisfaire le plus grand nombre (soit beaucoup de mousse, donc utilisation du Sodium Laureth Sulfate, que certaines personnes uniquement ne tolèrent pas). Les dermatites de contact peuvent tout aussi bien être causés par des produits BIO, artisanaux, de parapharmacie… C’est une réaction individuelle à certains ingrédients, dont beaucoup sont d’ailleurs considérés comme naturels, comme les extraits de plantes.

Quant aux shampoings de supermarché, ils ne sont pas néfastes non plus pour la santé. Cependant certains tensioactifs, parfums, huiles essentielles peuvent aggraver une maladie de peau préexistante, mais cela concerne tous les shampoings sur le marché et non uniquement ceux de supermarché. Les shampoings de supermarché ont cependant leurs points négatifs. Ils sont en effet plus dilués et moins concentrés que les shampoings des salons de coiffure, ce qui fait qu’ils peuvent laisser les cheveux moins propres et poisseux. Ensuite, les ingrédients gainants et démêlants ne sont pas très originaux, et souvent riches (des huiles et beurres communs ainsi que des silicones) : ils alourdissent la chevelure. Ces deux points accumulés mènent au phénomène cuir chevelu poisseux et longueurs, pointes sèches et mousseuses. Ce phénomène apparaît le plus souvent lorsqu’on utilise un shampoing sans sulfate avec un après-shampoing contenant des silicones. Cela ne reste qu’une tendance générale, et chaque shampoing ayant sa propre composition, les exceptions peuvent exister ! Il arrive d’avoir les cheveux poisseux avec des produits artisanaux naturels, il faut donc garder l’esprit ouvert.

Ringarde Skincare

Le site qui ne vous vendra jamais de Drunk Elephant. Les conseils que je vous donne sont ceux que j'applique moi-même.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top