Espacer ses shampoings : une absurdité capillaire ?

Espacer les shampoings à tout prix

On entend souvent qu’il faut espacer les shampoings dans le but de ne pas malmener la chevelure. C’est à la fois une très bonne idée et une mauvaise.

Pourquoi est-ce une bonne idée ?

C’est une très bonne idée car en espaçant les shampoings, on réduit drastiquement à la fois la friction (de la main, mais aussi de la serviette) et l’exposition à l’humidité de la chevelure. Un cheveu exposé à l’humidité est en effet bien plus vulnérable, et la friction répétée provoque des dommages puis de la casse. On réduit également l’assèchement lié aux tensioactifs du shampoing. On diminue fortement sa consommation d’eau.

Pourquoi est-ce dans certains cas une mauvaise idée ?

Toutefois, il existe beaucoup de mythes liés à l’espacement des shampoings. D’abord, certaines personnes ont paradoxalement les cheveux plus secs lorsqu’elles espacent leurs lavages. Cela est dû au fait qu’en espaçant les lavages, elles espacent également l’application des après-shampoings, des masques, des soins sans rinçage… Si le sébum protège bel et bien la chevelure, cela ne sert strictement à rien de faire des cures de sébum ou de faire descendre le sébum.

En effet, vous aurez le même résultat avec des soins démêlants et gainants qui serviront à limiter la friction sur le même principe, l’odeur du sébum en moins. Un excès de sébum est néfaste pour le cuir chevelu : ce n’est pas un soin. En effet, les zones où le sébum est présent en grande quantité sur le cuir chevelu sont propices aux développements d’infections.

Cure de sébum : cheveux doux mais poisseux, cuir chevelu qui démange propice aux infections

Lavage régulier et doux avec soins démêlants et gainants : cheveux doux avec un cuir chevelu sain

Le choix est vite fait…

Je précise que si vous avez le cuir chevelu sec, cet avertissement ne s’adresse pas à vous : si vous pouvez vous contenter d’un shampoing toutes les semaines voire toutes les deux semaines, je suis sincèrement contente pour vous. Pour les autres, il faut être franc : on ne peut pas entraîner son cuir chevelu à produire moins de sébum en lavant ses cheveux moins régulièrement. Si vous y arrivez, c’est pour d’autres raisons : vous changez votre taie d’oreiller plus régulièrement, vous vous massez plus vigoureusement le crâne pendant le shampoing, vous utilisez un shampoing plus lavant, ou vous utilisez des substituts comme le shampoing sec. Vous avez une meilleure méthode, ou alors votre production hormonale a changé. 😉

Si vous vous laviez moins les cheveux pendant l’enfance, c’est pour deux raisons :

1) les shampoings actuels tendent à être plus doux, ils lavent donc moins bien.

Oui, ce n’est pas très bien vu de le dire, mais un shampoing avec sulfates lave souvent mieux qu’un shampoing sans sulfates (ça dépend aussi de la composition, mais c’est une tendance globale). Avant, il y avait beaucoup de silicones dans les produits capillaires, il fallait donc des shampoings avec des sulfates pour bien retirer les silicones. Aujourd’hui, les sulfates sont toujours présents, mais on retrouve beaucoup plus de shampoings sans sulfates, et les compositions sont globalement plus douces. Donc si vous trouvez que vos cheveux étaient doux, démêlés et brillants, et qu’ils sont désormais gras et mousseux, peut-être que vous devriez repasser aux produits avec des sulfates et des silicones (ou alors au moins du sodium coco-sulfate et des quats)

2) Votre production hormonale a complètement changé depuis l’enfance !

Il est normal que n’ayez pas le même cuir chevelu et les mêmes cheveux, la production de sébum étant complètement augmentée. C’est prendre le problème à l’envers. Ce n’est pas parce que vous vous laviez peu les cheveux qu’ils restaient propres, mais parce qu’ils restaient propres longtemps que vous pouviez vous passer de lavage. 😉

Ringarde Skincare

Le site qui ne vous vendra jamais de Drunk Elephant. Les conseils que je vous donne sont ceux que j'applique moi-même.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top