Dans la série : ces produits que je n’achèterai pas

Pour retrouver l’épisode 1 de la série d’articles Ces produits que je n’achèterai pas, c’est ici. Pourquoi une telle série, me direz-vous, pourquoi ne pas simplement ignorer ces produits ou ces marques ? Parfois, le marketing est tellement gros et loufoque que je ne peux pas résister… Si cela peut permettre de prendre du recul à certaines personnes, je me dis que ce n’est pas perdu. Aujourd’hui, je vais vous parler d’une seule et unique marque, Holidermie. Vous verrez, il y a beaucoup à dire. Je précise que je n’ai rien contre les créateurs des marques que je critique, qui peuvent être des humains tout à fait respectables dans leur vie privée.

Il s’agit d’une analyse purement subjective selon mes propres critères, mes raisons pour lesquelles je n’achèterai pas ces marques. Si nous tolérons les avis positifs, il faut aussi tolérer ceux qui ne jettent pas des fleurs en permanence, cela s’appelle simplement avoir un esprit critique, lorsque les critiques ne font pas partie d’une vendetta personnelle. Pour ma part, je n’ai aucun rapport avec cette marque, je viens même de la découvrir ! Bien sûr, je n’ai acheté aucun produit et je ne compte pas le faire, donc les avis ne sont pas sur l’efficacité des produits eux-mêmes mais sur ce que je perçois de la marque (son marketing, ses prix, ses compositions).

Tout d’abord, commençons par les points positifs : le site est une réussite graphique, les flacons également, même s’il n’y a rien d’original et que tout reste très minimaliste. J’ai l’impression que la marque veut donner une image à la fois luxueuse et médicale. On retrouve l’aspect flacon médicinal qui est présent aussi chez The Ordinary, Dermalogica, mais aussi Dermatherm. Il semble toutefois que la plupart des flacons ne soient pas en verre, ce qui est dommage pour une marque qui se veut haut de gamme. Cependant c’est aussi le cas chez Rahua et John Masters Organics. Les flacons en verre sont néanmoins fragiles et sous la douche, il est difficile de ne pas les faire tomber, on peut aussi donc comprendre que pour certains produits, le plastique soit toujours de rigueur.

Déjà, les prix sont extrêmement élevés. Ce n’est pas le prix lui-même qui me choque. Chez Pai, Rahua, John Masters Organics, les prix ne me choquent pas, même s’ils sont effectivement très élevés : c’est un fait. Même si pour certaines personnes, ce n’est qu’une somme dérisoire, personne ne peut décemment nier que 35-50 euros pour un shampoing ou une crème visage est très élevé. Quand j’ai creusé les compositions de Holidermie, j’ai vraiment eu du mal à comprendre ce qui rend ici un tel prix légitime… Par exemple, un mélange d’huiles végétales pas vraiment rares, avec en plus, d’accord, un parfum et quelques extraits végétaux, au prix de 49 euros, à 20 euros en promotion et avec un flacon en verre, certes. Est-ce que le prix initial est seulement une gonflette du prix pour faire des promotions plus spectaculaires ? On est quand même en droit de se le demander, quand on voit les prix proposés par exemple par la marque Ylaé, j’ai du mal à me dire que j’irai prendre mes huiles corporelles chez Holidermie…

Je poursuis avec les prix. Un Gua Sha à 49 euros ? Alors à ce prix, j’espère qu’il s’agit d’un gua sha robot qui vous prépare le café chaque matin. Je ne crois pas du tout aux effets de la lithothérapie et aux allégations selon lesquels le Gua Sha pourrait modifier les traits du visage. Pour moi, un Gua Sha, c’est simplement un outil de relaxation, effectivement la peau sera temporairement modifiée sous l’effet de la pression et du froid, ça s’arrête là. En ce qui concerne le lait sculptant pour le corps, je suis vraiment perplexe face aux allégations de la marque. Il est absolument impossible de modifier la fermeté de la peau avec des cosmétiques externes. Quant aux produits pour les cheveux, je n’ai jamais vu une composition aussi basique voire médiocre (très peu d’ingrédients sortent du lot, on trouve énormément de beurre de karité, d’huile d’avocat, de la glycérine, du parfum, des ingrédients que l’on retrouve dans n’importe quel produit à 3 euros de supermarché). Ah il y a du panthenol dans le masque, présent aussi chez Ducray pour un prix bien moindre…

Alors attention, peut-être que les produits sont agréables à utiliser, peut-être qu’ils ont une efficacité très relative, mais encore une fois, quand on regarde les compositions + le prix, ça n’a pas vraiment de sens et il y a tellement mieux ailleurs. Lorsque je lis les pages de présentation de la marque, tout prend sens. L’aspect beauté holistique est à mon sens un effet de mode qui reprend à son compte un principe simple et évident l’hygiène de vie joue sur l’apparence physique. Merci Sherlock, nous n’aurions jamais deviné cela sans l’émergence de ce courant fort à la mode nommé beauté In and Out…

Selon le site de Holidermie, la fondatrice, je cite traverse son adolescence en se nourrissant du « way of life » des top models et icônes des années 90 qui imposent une feminité puissante, un mode de vie sain avec le sport comme allié. Je rêve ou nous n’avons pas vécu les mêmes années 90 ? La féminité promue pendant les années 90, ce n’était pas une féminité puissante, un mode de vie sain avec le sport comme allié, mais des injonctions croissantes à l’anorexie, Kate Moss comme modèle pour les jeunes filles, soit des modèles dévastateurs. Le sport à outrance, et le mode de vie heroin chic, je n’appelle pas cela un mode de vie sain. Factuellement, ce qui était à la mode, c’était ce courant heroin chic dégueulasse. Voilà pour la précision historique. La féminité des mannequins d’ailleurs était plutôt des critères androgynes voire masculins, donnés par des stylistes qui étaient souvent des hommes, ceci afin d’obtenir des corps qui s’effaçaient derrière le vêtement, des corps invisibles. Le corps du mannequin n’était qu’un instrument discret qui devait mettre en valeur le vêtement et par extension la créativité du créateur. Plus loin, je lis soins énergétiques et je suis blasée à force de lire cette expression qui ne veut rien dire. Disons-le plus franchement : c’est une arnaque, de la pseudo-science, appelez ça des soins esthétiques ou des massages, mais il n’y a rien d’énergétique dans tout ça.

Holidermie promeut un jargon assez niais dont j’ai toujours eu horreur, avec un marketing très pseudo-science et new age, pour ma part ça ne prend pas, mais alors vraiment pas. Un Absolution-bis en somme.

Ringarde Skincare

Le site qui ne vous vendra jamais de Drunk Elephant. Les conseils que je vous donne sont ceux que j'applique moi-même.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top