Comment réutiliser ces objets ou emballages sans utilité apparente ?

Voici un nouvel article sur le sujet, vous pouvez lire le précédents ici. 😉

1) Les agendas obsolètes :

Pour ma part, je les réutilise simplement en tant que carnet de notes ! Vous pouvez également découper les pages et en faire des feuilles de notes (listes de courses, des mini-feuilles permettant d’écrire un numéro de téléphone rapidement, post-it…)

2) Les feuilles d’impression ratées, ou inutiles

Pareil, on peut utiliser les parties vierges pour en faire des post-it ou des listes de courses, voire écrire ses idées pour les personnes créatives.

3) Les plastiques transparents d’emballage (accessoires, vêtements, mais aussi électronique)

S’ils ont la forme d’un mini-sac, je les réutilise comme mini poubelle de cuisine, quand je coupe par exemple des oignons, des échalotes, et que je veux éviter d’en mettre partout sur le plan de travail ou de toucher la grande poubelle.

4) Les petits sacs en plastique (pharmacie, boucherie)

Ces sacs sont généralement plus solides que les mini-sacs en plastique de supermarché (qui ne servent à rien et se trouent facilement, je vous déconseille d’en utiliser). Vous pouvez les réutiliser en remplacement du sac poubelle pour les petites poubelles (comme celle de la salle de bain). Elles font parfaitement leur travail.

5) Les cartons

Il s’agit de quelque chose que je déteste garder. En effet, les cartons ont tendance à attirer les insectes car ils sont une source de nourriture. De plus, ils peuvent très vite prendre feu. Cependant, vous pouvez les garder pour les déménagements, la revente d’objets ou votre commerce si vous en avez un. Évitez de les garder au sol pour éviter les insectes rampants.

5) Les petits cartons vierges qui servent à maintenir un objet dans son emballage

On les trouve par exemple dans les emballages de bijoux fantaisie ou artisanaux, ou dans les emballages de collants. Vous pouvez les utiliser pour écrire des mots simples de remerciement : par exemple les décorer, y ajouter des détails, et les utiliser pour remercier vos acheteurs si vous faites de la vente en ligne ou si vous avez une boutique artisanale, ou les utiliser directement si vous avez simplement besoin d’écrire un mot de remerciement pour le voisin qui vous a prêté quelque chose mais qui est en vacances… Les plus créatifs pourraient même en faire de véritables cartes de vœux.

6) Les collants filés

C’est un problème fréquent. Une vieille astuce consiste à les utiliser pour stocker les oignons plus longtemps. On met un oignon, on fait un nœud ou plusieurs, on met un autre oignon, et on recommence jusqu’à disparition des oignons (ou si l’on est à court de collants !). Je n’ai jamais essayé, car je n’achète jamais d’oignon en grande quantité, mais ça semble être une bonne idée.

Que faire du reste ? Sachez que les collants font d’excellents dépoussiérants ! La preuve, si vous n’avez pas passé l’aspirateur et que vous marchez chez vous en collants, vous regretterez vite de ne pas avoir de chaussons (ou d’avoir oublié de passer l’aspirateur ou le balai…). Bonus si vous avez des animaux à poils… Je vous renvoie aussi vers mon article Comment ne plus filer ses collants : non, ce n’est pas de la maladresse !

7) Les emballages d’agrumes (les filets)

J’en fais des éponges, mais pas n’importe lesquelles. Beaucoup de gens en font des éponges crées de toute pièce très jolies pour la vaisselle, mais on sait que cela laisse des résidus dans l’eau.

Je ne fabrique pas de belle éponge, j’utilise le filet directement (en le pliant simplement pour qu’il y ait plusieurs couches et que ma main ne passe pas à travers), et je lave ma poubelle de cuisine avec, en ajoutant un peu de liquide vaisselle et de l’eau.

Ce n’est pas une éponge réutilisable, mais ça permet d’au moins avoir une utilisation de plus, et l’aspect rugueux du filet permet de bien frotter, sans utiliser une nouvelle éponge.

8) Les chutes de coton

Si j’ai de jolies chutes de coton venant de vieux vêtements, je les utilise pour sécher mes mains après lavage. Comme le tissu est plus fin qu’une serviette, je dois les laver plus rapidement, mais ça fonctionne assez bien.

9) Les chutes moches de tissu

On peut les découper pour en faire des serpillières ou dépoussiérer les objets

10) Les chutes de soie ou de satin

Si vous savez coudre, vous pouvez en faire des élastiques à cheveu, des taies d’oreiller, des pochettes… Si vous ne savez pas coudre, donnez-les à une couturière de votre entourage ou donnez-les sur Leboncoin. Ce n’est pas quelque chose qui se vend facilement car il y a une abondance d’annonces du même genre.

11) Les livres dont vous ne voulez plus

Les livres ne se vendent pas si facilement contrairement au mythe. Il y a bien une demande, mais pour des livres bien particuliers. Ce qui se vend facilement, ce sont les livres rares, les livres universitaires, les livres très récents ou d’actualité, les livres d’art, les livres qui se collectionnent comme les livres de la Pléiade, et les livres très recherchés mais onéreux.

Tout le reste (livres un peu ringards ou obsolètes, livres scolaires des petites classes, livres de poche faciles à trouver) ne se vendent pas facilement, ou alors vous devez les vendre en grand lot à prix minime.

Je vous conseille de les donner. Il existe de plus en plus de boîtes à livres en France et ailleurs, où vous pouvez déposer vos livres. Vous pouvez aussi les donner à vos collègues, à vos voisins, aux enfants autour de vous, à une association (ils ne prennent pas tous les livres car ils en ont souvent beaucoup).

Je vous déconseille d’accumuler les livres de poche, et vous conseille plutôt de les emprunter à la bibliothèque, car il est difficile de s’en débarrasser ensuite, même si c’est gratuit… C’est tellement simple à trouver à prix bas ou gratuitement, que personne n’en veut.

Ringarde Skincare

Le site qui ne vous vendra jamais de Drunk Elephant. Les conseils que je vous donne sont ceux que j'applique moi-même.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top